Claude Kahn dans la presse

"Force tranquille"
Récital à Paris - Salle Gaveau - 04/04/2008

Claude Kahn ... possède également une importante discographie à son actif...

...Dans les Etudes symphoniques (1835) de Schumann, il déploie un jeu équilibré, puissant mais sans brutalité, solennel sans être pesant, révélant la force tranquille de ceux qui savent parfaitement où ils vont: servie par une sonorité très soignée, une vision fluide et naturelle, très maîtrisée, qui ne laisse guère de place à l’improvisation ou à la spontanéité...

...entourée de deux nouvelles pièces de Chopin, la Première des Mazurkas de l’Opus 59 et la Deuxième des Valses de l’Opus 64 (1847), dont les accelerandos successifs ne prennent jamais sa virtuosité en défaut...

Simon Corley
www.concertonet.com

Printemps musical Saint-Tropez 2011

Printemps musical Saint-Tropez 2011

Printemps musical Saint-Tropez 2010

LE FIGARO
…Mais le Concerto en sol de Ravel m’a séduit bien davantage encore. Je loue Claude Kahn d’avoir musclé avec discrétion ce concerto, qui n’est pas du tout impalpable, mais joyeux et ensoleillé : une partie de pelote basque, interrompue par une rêverie qui s’étire délicieusement.
(Clerendon)

Portrait Claude Kahn EvasionMag.com 2008

performArt.net

CD Ravel

LE FIGARO
A force de dons et de persévérance, Claude Kahn s’est constitué à travers la France un immense public, qu’il fanatise. Je crois que son meilleur atout est, avec son prestige de pianiste, dans le contraste entre un physique on ne peut plus séduisant et une simplicité parfaite, confinant la timidité.
(Clerendon)

CD Debussy

Médaille ville Marseille

Salle Gaveau

L’OREILLE MUSICALE
Il s’impose parmi les meilleurs pianistes de son temps, sa sensibilité et sa délicatesse n’ont d’égal que sa technique et sa virtuosité. Il domine son instrument totalement, il ne réinvente pas, il sert, et c’est là la caractéristique d’un maître. Avec les polonaises, il est Chopin ; avec les préludes, il devient Debussy ; dans les intermezzos, c’est Brahms ; et dans certains opus, n’est-il pas Scriabine ?
Ici, avec la Sonate en si mineur et la Fantaisie hongroise, il ressuscite Liszt.
Claude Kahn, un nom salué unanimement par la critique internationale et qui fait honneur non seulement à la musique, mais à notre pays.
(F. Bonifay)

Salle Pleyel

Avec Roger Boutry

Sainte Maxime

LE MONDE
Au même concert, Claude Kahn interprétait le Deuxième Concerto de Chopin et la Ballade de Fauré avec ce jeu limpide et discrètement imagé qui fait son charme.
(J.Longchamp)

Nevers avec Roger Boutry

Nevers avec Roger Boutry

Théâtre de la Mer

LE TOUT LYON
Il semble qu’il soit parvenu au sommet de sa technique et de sa maturité musicale qui le classent désormais au premier rang des Maîtres du clavier de sa génération.
Le programme, fort bien choisi, comprenait les œuvres de J.S. Bach, de Beethoven, Chopin, Ravel et Liszt.
Il devait exécuter d’abord avec un tempo impavide, de la finesse, de la simplicité, du style et de la profondeur l’admirable choral
« Jésus que ma joie demeure »
de la cantate 147…
(Jean Chachuat)

Prince prodigue...

Grimaud, St-Michel

Cagnes/Mer, Gimaldi

LE SOIR – MARSEILLE
Une réflexion, une profondeur, une gravité désormais président au jeu, toujours étonnamment délié et clair, de celui qu’Emile Vuillermoz, divinatoirement, avait su déceler : « … Il possède toutes les qualités techniques et artistiques qui font de lui un interprète incomparable de Chopin, Fauré, Ravel, Scriabine. »
« Aussi une étoile a-t-elle brillé plus intensément hier, plaquant l’ultime accord d’un écho d’éternité. »
(E. Santy)

Cagnes/Mer, Grimaldi

Eglise Saint Médard

avec Jacqueline Maillan

NICE MATIN : Un Prince du Clavier
En harmonie avec la direction de Philippe Bender, le jeu de Claude Kahn dans le concerto de Beethoven, véritable dialogue entre le piano et l’orchestre, s’imposait en grand soliste par une très belle technique, à la fois brillante et classique dans le Rondo, une gravité intérieure, une volonté d’expression convaincante dans le Largo, une clarté de toucher et une élégance de grande tradition.
(Aurore Busser)

Ruban Bleu remis par Aalain Poher

Cosne romantisme et virtuosité

Magique, Claude Kahn à Cosne

ISRAËL
The French pianist Claude Kahn played the Ravel concerto in G major. He belongs to the elite of pianists. His perfect control, his virtupsity and technique are most impressive and merit hign praise. He is a true representative of the French culture of piano playing which respects beauty, avoids sentimentality and restraints personal emotion in order that it shall not slide into a superficial attitude.
(Nathan Mishori -“Ha’aretz Newspaper” – Tel Aviv)

Sancerre, concert haut de gamme

Tonnerre, le bonheur avec un maître

Eglise Sainte-Famille

ALLEMAGNE : Badisches Tageblatt
Er ist ein noch junger Mann, doch sein Können ist enorm, sein künstlerischer Vortrag musikalisch ausgezeichtnet fundiert, ehr temperamentvoll, aber auch sehr beherrscht.
 
BERLINER FESTWOCHEN
CLAUDE KAHN IN DER HOCHSCHULE

Der französische Pianist Claude Kahn ist in Berlin kein unbekannter mehr; doch erst dieser in die Festwochenzeit verlegte Klavierabend konnte zeigen, welche Fähigkeiten in ihm stecken. Der künstlerische Gewinn des Abends war sehr bedeutend, une die Zuhörer im Hochilsaal erlebten eine neuschöpferische Sternstunde.

Eglise Sainte-Famille

La Napoule Mozart, Liszt, Chopin

Saint-Tropez

ETATS-UNIS: Philadelphia Inquirer
Pianist excels in clarity
… One figure appeared clearly, that of Claude Kahn, the French pianist who made his American debut playing the Chopin Concerto N° 2. Kahn is an austere figure at the keyboard, but his particular gift is clarity. Chopin is, for him, a composer whose poetry emerges through precision and careful attention to the weight of the sound.
It is not the kind of playing that is unromantic; it honors the romantic style with its regard for proportions. And Kahn refused to wallow in the kind of looseness that often passed for rubato.
…The second movement’s piano entrance was a memorable one by any standard, clear, tightly held and a mood created then that was sustained through the whole section.
(By Daniel Webster - Inquirer Musical Critic)

Couzeix

année Chopin (1999)

année Chopin (1999)

SUISSE: Basler Nachrichten
… Man musste sich von der Selbstverständlichkeit seiner phänomenalen Technik und der Potenz seines überlegenen Musikverstandes faszinieren lassen. Kahns Interpretationen können zusammengefasst werden unter den Begriffen maximale Plastizität, zuchtvolles Ebenmass, unaufdringliche Eleganz und genaues Wissen, wo Sentimentalität angebracht ist.

Le Piano ou les Médias

Haut-de-Cagnes

AUTRICHE
Salzburger Volkkszeitung

Die virtuose Linke des französichen Pianisten Claude Kahn war es, die diesen Abend bemerkenswert machte. Das kurze, doch intensive Klavierkonzert für die linke Hand in D-Dur von Maurice Ravel “gewann” diesen Abend vermöge der nicht nur optischen Attraktivität seines Solisten.
Beweglichkeit, leichtigkeit und Traffsicherheit von Kahns linker Hand waren schlechthin umwerfend. Aber selbst wenn man den Bravourakt, die Sensation des einarmigen Spiels für gegeben nimmt, vollführten fünf Finger hier pianistisch in jeder Hinsicht Ausserordentliches.
Kahn, begeirstert umjubelt, konnte dem Publikum seine bisher im Schosse ruhende Rechte nicht länger vorenthalten. Mit zwei fliegenden Händen spielte er schliesslich Liszts auf so spektakuläre Weise liebliche Campanelle-Etüde, ein Paradestück, mit dem er, lautProschlagszart, ohne virtuose Verhärtungen, wirklich in der zierlichen Art eines silbernen Glockenspiels.
 
Carinthischer Sommer
Mit Claude Kahn lernte das Publikum des Carinthischen Sommers einen profilierten Pianisten kennen, be idem sich brillante Virtuosität, Intellekt und Gefühl in einem ausgewogenen Verhältnis vereinigen. Bestechend an seinem Spiel ist ein kraftvoller und doch sehr variabler Anschlag, der alles in durchsichtiger Klarheit zeichnet, nicht ist verschwommen.

Paris

le Figaro

Paname Magazine

Ouest France
L’interprète a su traduire à merveille la fièvre virtuose qui caractérise tant le répertoire de Frédéric Chopin. On a pu admirer la délicatesse remarquable de son toucher.

Théâtre des Champs-Elysées

Golfe-Juan

Mougin

Nice Matin
Claude Kahn se sent plus que tout autre concerné par sa croisade fauréenne : disciple de Marguerite Lang, il reçut en héritage l’esprit de sa musique.

Mougin

Mougin

La Marseillaise
Claude Kahn ou la naissance du feu… Peut-être enfin avouer que, dans sa clarté, le jeu de Claude Kahn donne tant de chair et de sang aux œuvres que l’auditoire sent la vibration de la musique jusque dans son propre sang.

Chopin

Troyes

Troyes

Troyes

Avallon

Le Provençal
Claude Kahn, le retour d’un prince.

Avallon

L'Académie de Piano Claude Kahn

L'Académie de Piano Claude Kahn

Nutis musicales au Domaine Renoir

Marseille, Eglise Sainte-Marguerite

Claude Kahn: instant "magique"

Le Tan Hien (Hanoï)
Nghe si phap Claude Kahn bieu dien : doc tau piano.

Saint-Tropez

Hommage à Gabriel Fauré

Le Piano ou les Médias

Marseille

Marseille

Questions à ....

Heures Musicales de Biot

Récital Liszt-Chopin

Clarendon, « Le Figaro »
Sur la scène, l’Orchestre National, au grand complet et en habit. Au pupitre, Sébastien, protéiforme, aussi bon accompagnateur que chaleureux interprète.
Claude Kahn joue le « Concerto en fa mineur » de Chopin, de manière à faire oublier sa technique sans défauts.
Les doigts sont si parfaits qu’on ne songe qu’à l’œuvre qu’ils traduisent avec une grande pureté, laissant à Chopin sa réserve aristocratique si souvent bafouée, outrée, caricaturée
par les « massacreurs ».

Forum des Flers

Hanoï, Vietnam

Asie, 10 concerts

Puteaux
Claude Kahn est l’un des plus grands pianistes de la seconde moitié du vingtième siècle. Les plus prestigieuses salles de concert l’ont accueilli, Londres, Berlin, Bruxelles, Salzburg, Montréal et Philadelphie. Il a joué avec les plus grands orchestres sous la direction des plus éminents chefs d’orchestre.

en Asie de Sud-Est

La Napoule, Mozart, Liszt, Chopin

avec Martine Kahn, Théâtre de la Madeleine

Pédagodue du clavier Rotary contre la violence

Gien concert pour la Ligue contre le cancer

Des mains cousues de talent...

Vallauris

Vallauris

Récital à Vallauris

Le Piano ou les Médias

"C'est pas classique" Nice

Saint-Marcel

Clarendon, « Le Figaro »
Goethe vante, dans une page célèbre, « cette joliesse qui, à certains œuvres morbides, donne un surcroit de cruauté »
et « cette retenue du style qui ajoute du prix au délire ».
Voilà qui caractérise exactement le jeu de Claude Kahn. Aux antipodes des chevelus exaltés, il applique à la traduction de Chopin la race, l’équilibre, le charme, la clarté, que l’auteur élève en plus d’une lettre « au rang de vertus cardinales ».
Avec cela, de la force, de l’élan. « Des canons sous des fleurs » la devise de Schumann est celle de Claude Kahn,
à qui il est presque naïf de prédire, tant elle est assurée, une carrière brillante, servie par des moyens prestigieux
et, ce qui est mieux encore, dominée par le goût.
Je le qualifiais, l’an dernier d’oiseau rare ; aujourd’hui, ses ailes se sont ouvertes et il a pris de l’altitude.

Concours National de Piano

Claude Kahn

Concours National de Piano Claude Kahn

Association régie par la loi du 1er Juillet 1901

Secrétariat du concours & Siège social:
97, Ch. des Pertuades
06220 Golfe-Juan

Pour toute demande de renseignements:

Tél: 04 93 63 53 63
Portable: 06 62 74 90 37
Mail: concoursclaudekahn@yahoo.fr

Claude Kahn 2021 - Site web réalisé par Evan Kurz

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram